Land cover habitat associations of breeding marsh birds and priority waterfowl differ in eastern Canada
Les associations d'habitats de couverture terrestre des oiseaux de marais nicheurs et de la sauvagine prioritaire diffèrent dans l'est du Canada

Katharine R Studholme, Birds Canada - Sackville, New Brunswick
Laura McFarlane Tranquilla, Birds Canada - Sackville, New Brunswick
Lucas E Berrigan, Birds Canada - Sackville, New Brunswick
Laura M Achenbach, Birds Canada - Sackville, New Brunswick
Douglas C Tozer, Birds Canada - Port Rowan, Ontario

DOI: http://dx.doi.org/10.5751/ACE-02110-170133

Full Text: HTML   
Download Citation


Abstract

Waterfowl (ducks, geese, swans) are among the few bird groups showing recent population increases in North America. By contrast, marsh birds (bitterns, rails, grebes) are declining, despite this group appearing to benefit from many of the same conservation actions applied for waterfowl. To help understand this dichotomy, we 1) assessed land cover habitat associations for breeding marsh birds and priority waterfowl in eastern Canada at a broad range of spatial scales, and 2) compared these results between guilds - using data collected by the Maritimes Marsh Monitoring Program of Birds Canada. As we observed variation both within and between these groups, managers will do well to take species-specific or life-history-based approaches to wetland conservation and landscape management. Nonetheless, we offer guild-level generalizations that capture the majority of the effects on occupancy for the species we analyzed in our study area. We found that occupancy of both groups was higher in protected wetlands (e.g., in parks, land trusts) and at wetlands influenced by water control structures; however, marsh birds may benefit more than waterfowl from water level control. Occupancy by both groups increased with increasing amounts of water and wetland in the surrounding landscape, but this was more pronounced and included a greater variety of wetland types at broader spatial scales for marsh birds compared to waterfowl. Some marsh birds showed negative associations with urban land use and none had strong relationships with agriculture, yet occupancy of nearly all waterfowl increased with either urban or agricultural land cover. Actions that will benefit both groups include conserving large wetland complexes interspersed with, and surrounded by, low and intermediate amounts of urban and agricultural land use, respectively. A greater understanding of habitat use by wetland bird species helps construct sustainable working landscapes that benefit both birds and people.

Résumé

Les oiseaux aquatiques (canards, oies, cygnes) fait partie des quelques groupes d'oiseaux dont la population a récemment augmenté en Amérique du Nord. En revanche, les oiseaux des marais (butors, râles, grèbes) sont en déclin, bien que ce groupe semble bénéficier d’un grand nombre des mêmes mesures de conservation que celles appliquées aux oiseaux aquatiques. Pour mieux comprendre cette dichotomie, nous avons 1) évalué les associations d'habitats de couverture terrestre pour les oiseaux de marais nicheurs et les oiseaux aquatiques prioritaires dans l'est du Canada à une large gamme d'échelles spatiales, et 2) comparé ces résultats entre les guildes - en utilisant les données recueillies par le Programme de surveillance des marais des Maritimes d'Oiseaux Canada. Comme nous avons observé des variations tant au sein de ces groupes qu'entre eux, les gestionnaires auront intérêt à adopter des actions de la conservation des marais et de la gestion des paysages qui soient spécifiques aux espèces ou fondées sur le cycle de vie. Néanmoins, nous offrons des généralisations au niveau de la guilde qui saisissent la majorité des effets sur l'occupation des espèces que nous avons analysées dans notre zone d'étude. Nous avons constaté que l'occupation des deux groupes était plus élevée dans les zones humides protégées (p. ex., dans les parcs, les fiducies foncières) et dans les zones humides influencées par des structures de contrôle de l'eau ; toutefois, les oiseaux des marais pourraient bénéficier davantage que les oiseaux aquatiques du contrôle du niveau d'eau. L'occupation par les deux groupes augmente avec la quantité d'eau et de zones humides dans le paysage environnant, mais cette augmentation est plus prononcée et inclut une plus grande variété de types de zones humides à des échelles spatiales plus larges pour les oiseaux des marais que pour les oiseaux aquatiques. Certains oiseaux des marais ont montré des associations négatives avec l'utilisation des terres urbaines et aucun n'avait de fortes relations avec l'agriculture, mais l'occupation de presque tous les oiseaux aquatiques a augmenté avec la couverture des terres urbaines ou agricoles. Les actions qui profiteront aux deux groupes comprennent la conservation de grands complexes de zones humides entrecoupés et entourés de zones urbaines et agricoles de niveaux faible et intermédiaire, respectivement. Une meilleure compréhension de l'utilisation de l'habitat par les espèces d'oiseaux des zones humides permet de construire des paysages de travail durables qui profitent à la fois aux oiseaux et aux personnes.

Key words

Bird Conservation Region 14; Eastern Habitat Joint Venture; monitoring; occupancy probability; wetland function; wildlife management

Copyright © 2022 by the author(s). Published here under license by The Resilience Alliance. This article is under a Creative Commons Attribution 4.0 International License. You may share and adapt the work provided the original author and source are credited, you indicate whether any changes were made, and you include a link to the license.

Avian Conservation and Ecology ISSN: 1712-6568