Migratory songbirds and urban window collision mortality: vulnerability depends on species, diel timing of migration, and age class
Passereaux migrateurs et mortalité par collision avec les fenêtres en milieu urbain : la vulnérabilité dépend de l'espèce, du moment de la migration et de la classe d'âge

Olivia M Colling, Department of Biology, Advanced Facility for Avian Research, University of Western Ontario, London, Ontario, Canada
Christopher G Guglielmo, Department of Biology, Advanced Facility for Avian Research, University of Western Ontario, London, Ontario, Canada
Simon J Bonner, Department of Statistical and Actuarial Sciences, University of Western Ontario, London, Ontario, Canada
Yolanda E Morbey, Department of Biology, Advanced Facility for Avian Research, University of Western Ontario, London, Ontario, Canada

DOI: http://dx.doi.org/10.5751/ACE-02107-170122

Full Text: HTML   
Download Citation


Abstract

Hundreds of millions of birds are estimated to die annually in North America by colliding with windows, and understanding the species-level correlates of collision mortality is an important step towards mitigation. We used a 16-year window collision dataset for 35 migratory songbird species from Toronto's (Canada) Fatal Light Awareness Program (FLAP) to quantify species differences in vulnerability to urban window collision mortality and potential correlates during the autumn period by applying generalized linear models. To control for annual abundance, we used migration monitoring data from two stations. Our index of vulnerability was the catch ratio, defined as the ratio of annual catch-per-unit effort in each station's mist net program to annual catch-per-unit effort in FLAP. Catch ratios varied among species with Ovenbird (Seiurus aurocapilla), Common Yellowthroat (Geothlypis trichas), and Lincoln's Sparrow (Melospiza lincolnii) being most vulnerable to window collision mortality and Blue-headed Vireo (Vireo solitarius), Yellow-rumped Warbler (Setophaga coronata), and Ruby-crowned Kinglet (Regulus calendula) being least vulnerable. Foraging guild had a minor effect on the catch ratio, but species with a propensity for nocturnal migration had lower catch ratios (greater vulnerability) than those that did not. Based on a subset of species (n = 4) and years (n = 2), hatch-year birds were overrepresented relative to after-hatch-year birds in FLAP compared to the nearby migration monitoring station in 3 of 4 species. This study provides the first ranked list of species vulnerability to urban window collision mortality for songbirds migrating through downtown Toronto, provides evidence that juveniles are more vulnerable to window collision mortality than adults in some species, and highlights the need for more comparative studies of migratory movement behavior to investigate why some species are more vulnerable to urban window collision mortality than others.

Résumé

On estime que des centaines de millions d'oiseaux meurent chaque année en Amérique du Nord en heurtant des fenêtres, et la compréhension des corrélats au niveau des espèces de la mortalité par collision représente une étape importante vers l'atténuation. Nous avons utilisé un jeu de données relatives aux collisions avec les fenêtres sur une période de 16 ans pour 35 espèces de passereaux migrateurs provenant du Fatal Light Awareness Program (FLAP) de Toronto (Canada) pour quantifier les différences de vulnérabilité des espèces à la mortalité par collision avec les fenêtres en milieu urbain et déterminer les corrélats possibles pendant la période automnale au moyen de modèles linéaires généralisés. Pour contrôler l'abondance annuelle, nous avons utilisé les données de suivi de la migration provenant de deux stations. Notre indice de vulnérabilité était le ratio de capture, défini comme le rapport entre la capture annuelle par unité d'effort dans le programme de capture par filets japonais de chaque station et la capture annuelle par unité d'effort dans le programme FLAP. Les ratios de capture ont varié selon les espèces, la Paruline couronnée (Seiurus aurocapilla), la Paruline masquée (Geothlypis trichas) et le Bruant de Lincoln (Melospiza lincolnii) étant les plus vulnérables à la mortalité par collision avec les fenêtres, tandis que le Viréo à tête bleue (Vireo solitarius), la Paruline à croupion jaune (Setophaga coronata) et le Roitelet à couronne rubis (Regulus calendula) étant les moins vulnérables. La guilde relative à l'alimentation a eu un effet mineur sur le ratio de capture, mais les espèces ayant une propension à migrer la nuit ont eu des ratios de capture plus faibles (plus grande vulnérabilité) que celles qui n'en avaient pas. Sur la base d'un sous-ensemble d'espèces (n = 4) et d'années (n = 2), les oiseaux nés dans l'année étaient surreprésentés par rapport aux oiseaux plus vieux dans le programme FLAP, comparativement à la station de suivi de la migration située à proximité pour 3 des 4 espèces. Cette étude fournit la première liste de la vulnérabilité des espèces à la mortalité par collision avec les fenêtres en milieu urbain pour les passereaux qui migrent par le centre-ville de Toronto, révèle que les jeunes sont plus vulnérables à ce type de mortalité que les adultes chez certaines espèces, et souligne le besoin de mener davantage d'études comparatives sur le comportement lors des déplacements migratoires afin de déterminer pourquoi certaines espèces sont plus vulnérables que d'autres à la mortalité par collision avec les fenêtres en milieu urbain.

Key words

anthropogenic mortality; avian migration; bird-window collisions; citizen science; stopover ecology; urban environments

Copyright © 2022 by the author(s). Published here under license by The Resilience Alliance. This article is under a Creative Commons Attribution 4.0 International License. You may share and adapt the work provided the original author and source are credited, you indicate whether any changes were made, and you include a link to the license.

Avian Conservation and Ecology ISSN: 1712-6568