Post-fledging survival, movements, and habitat associations of Gray Vireos in New Mexico
Survie après l'envol, déplacements et associations avec l'habitat de Viréos gris au Nouveau-Mexique

Silas E Fischer, Department of Environmental Sciences, University of Toledo
Kathy Granillo, United States Fish and Wildlife Service, retired
Henry M Streby, Department of Environmental Sciences, University of Toledo

DOI: http://dx.doi.org/10.5751/ACE-02053-170113

Full Text: HTML   
Download Citation


Abstract

Annual population growth in songbirds can be particularly sensitive to post-fledging survival, but research and management are frequently biased toward the nesting stage. Post-fledging information is particularly scarce for species breeding in desert bird communities, many of which have collapsed in recent decades. During 2017–2019 at Sevilleta National Wildlife Refuge, New Mexico, USA, we used radio telemetry to monitor survival, movements, and habitat associations of 90 fledgling Gray Vireos (Vireo vicinior), a desert-dwelling species of conservation concern. We used logistic exposure models to investigate the relationship between fledgling survival and habitat features at two spatial scales. Overall, we estimated that 51 ± 8% of fledglings survived the monitoring period. All mortalities occurred during the first 12 days post-fledging and were attributed to predation and environmental exposure. In daily survival models focused on predation mortalities, age was the strongest predictor of survival. Daily survival rate was not related to any habitat variables we measured. Percent tree cover used by birds during the first 12 days post-fledging was similar to that of nesting sites and greater than that of random locations. Similarly, fledglings occupied individual trees and shrubs with lateral vegetation cover similar to that of nest locations. Minimum daily distance traveled, distance from nests, and variance associated with these measures, all increased with age. Except for the use of a larger area, habitats used by Gray Vireos during the post-fledging period were similar to those used for nesting in our study population, indicating that maintenance of large patches of moderately dense juniper is desirable for this species. More study is needed from populations in less pristine and more heterogeneous landscapes. More broadly, given the importance of first-year survival in demographic models and the declines of dryland birds, information is needed on the post-fledging period of many desert songbirds.

Résumé

La croissance annuelle des populations de passereaux peut être particulièrement sensible à la survie après l'envol, mais la recherche et la gestion sont souvent orientées vers le stade de la nidification. Les données suivant l'envol sont particulièrement rares pour les espèces nichant au sein de communautés d'oiseaux de désert, dont beaucoup se sont effondrées au cours des dernières décennies. En 2017-2019, au Sevilleta National Wildlife Refuge au Nouveau-Mexique (États-Unis), nous avons utilisé la radiotélémétrie pour suivre la survie, les déplacements et les associations avec l'habitat de 90 Viréos gris (Vireo vicinior) prêts à l'envol, une espèce désertique dont la conservation est préoccupante. Nous avons utilisé des modèles logistiques d'exposition pour étudier la relation entre la survie des oisillons et les caractéristiques de l'habitat à deux échelles spatiales. Dans l'ensemble, nous avons calculé que 51 ± 8 % des oisillons ont survécu durant la période suivie. Toutes les mortalités sont advenues au cours des 12 premiers jours après l'envol et ont été imputées à la prédation et à l'exposition à l'environnement. Dans les modèles de survie quotidienne axés sur les mortalités imputables à la prédation, l'âge était le facteur prédictif de la survie le plus fort. Le taux de survie quotidien n'était lié à aucune des variables de l'habitat que nous avons mesurées. Le couvert forestier utilisé par les oiseaux pendant les 12 premiers jours suivant l'envol avait un pourcentage similaire à celui des sites de nidification, mais était supérieur à celui de sites choisis aléatoirement. De même, les oisillons ont utilisé des arbres et des arbustes ayant une couverture végétale latérale similaire à celle des sites de nidification. La distance quotidienne minimale parcourue, la distance par rapport aux nids et la variance associée à ces mesures ont toutes augmenté avec l'âge. À l'exception de l'utilisation d'une plus grande aire, les Viréos gris ayant récemment pris leur envol ont utilisé des milieux qui étaient semblables à ceux utilisés pour la nidification dans la population à l'étude, ce qui indique que le maintien de grandes parcelles de genévriers modérément denses est souhaitable pour cette espèce. D'autres études sont nécessaires et devraient cibler des populations vivant dans des paysages moins vierges et plus hétérogènes. De façon générale, étant donné l'importance de la survie au cours de la première année dans les modèles démographiques et le déclin des oiseaux de zones sèches, les futures recherches devraient se concentrer sur la période suivant l'envol de nombreux passereaux de désert.

Key words

desert ecology; fledgling songbird; full annual cycle; juniper savanna; juvenile survival; radio telemetry; Vireonidae; Vireo vicinior

Copyright © 2022 by the author(s). Published here under license by The Resilience Alliance. This article is under a Creative Commons Attribution 4.0 International License. You may share and adapt the work provided the original author and source are credited, you indicate whether any changes were made, and you include a link to the license.

Avian Conservation and Ecology ISSN: 1712-6568