Avian response to plant community composition and structure in regenerating timber harvests protected by ungulate exclusion fencing
Réponse des oiseaux à la composition et à la structure de la communauté végétale dans des parterres de coupe en régénération protégés par des clôtures d'exclusion des ongulés

Halie A Parker, Indiana University of Pennsylvania, Indiana, PA, USA
Clark S Rushing, Warnell School of Forestry and Natural Resources, University of Georgia, Athens, GA, USA
Jeffery T Larkin, Indiana University of Pennsylvania, Indiana, PA, USA
Joseph E Duchamp, Indiana University of Pennsylvania, Indiana, PA, USA
Ronald W Rohrbaugh, National Audubon Society, Harrisburg, PA, USA
Darin J McNeil, University of North Carolina Wilmington, NC, USA
Jeffery L Larkin, Indiana University of Pennsylvania, Indiana, PA, USA; American Bird Conservancy, The Plains, VA, USA

DOI: http://dx.doi.org/10.5751/ACE-02005-170102

Full Text: HTML   
Download Citation


Abstract

Forests of eastern North America have been negatively impacted by excessive white-tailed deer browsing for decades. Previous studies have shown how deer-driven changes to forest structure, plant species composition, and microhabitat negatively impact forest birds. However, most experimental studies used relatively small plot sizes with few replications, limiting the transferability of findings to operational-scale timber harvests and landscape-scale management. We studied the influence of white-tailed deer browsing on breeding bird communities in ten pairs of operational-sized fenced and unfenced regeneration timber harvests in northcentral Pennsylvania. Based on a previous study that examined correlations between bird and deer abundance in Pennsylvania, we developed species-specific predictions about how density would vary between fenced and unfenced harvests. We predicted six species would show a negative response to deer and three would show a neutral response. Overall, diversity and composition of breeding bird communities did not differ between fenced and unfenced harvests. However, four species showed a negative response to deer, four showed a neutral response to deer, and one showed a positive response to deer. Thus, six of nine focal species aligned with our predictions: negative (n = 4) and neutral (n = 2). Densities of two remaining focal species were associated with vegetative features that also were consistent with our predictions. Our final focal species showed a strong positive association with unfenced harvests, contrary to our prediction. Our findings demonstrate that deer-induced impacts on vegetation in operational-scale timber harvests can have considerable influence on densities of some avian species. We conclude that the use of deer-exclusion fencing after timber harvests is an effective and sometimes necessary management tool to achieve maximum forestry and wildlife benefits.

Résumé

Les forêts de l'Est de l'Amérique du Nord subissent l'impact négatif du broutage excessif des cerfs de Virginie depuis des décennies. Des études antérieures ont montré de quelle façon les changements apportés par le cerf à la structure de la forêt, à la composition des espèces végétales et au micro-habitat ont un impact négatif sur les oiseaux forestiers. Cependant, la plupart des études expérimentales ont utilisé des parcelles de taille relativement petite, avec peu de répétitions, limitant du coup la transférabilité des résultats à l'échelle opérationnelle de la récolte de bois et à la gestion à l'échelle du paysage. Nous avons étudié l'influence du broutage des cerfs de Virginie sur les communautés d'oiseaux nicheurs dans dix paires de parterres de coupe en régénération clôturés et non clôturés dans le centre-nord de la Pennsylvanie. Sur la base d'une étude précédente ayant examiné les corrélations entre l'abondance des oiseaux et des cerfs en Pennsylvanie, nous avons élaboré des prédictions spécifiques à chaque espèce quant à la variation de leur densité entre les parterres clôturés ou non clôturés. Nous avons prédit que six espèces présenteraient une réponse négative au cerf et trois une réponse neutre. Dans l'ensemble, la diversité et la composition des communautés d'oiseaux nicheurs n'ont pas différé entre les parterres clôturés ou non clôturés. Toutefois, quatre espèces ont montré une réponse négative au cerf, quatre ont eu une réponse neutre et une a réagi positivement au cerf. Ainsi, la réponse de six des neuf espèces focales correspondait à nos prédictions : négative (n = 4) et neutre (n = 2). Les densités de deux autres espèces focales étaient associées à des caractéristiques végétales qui correspondaient également à nos prédictions. La dernière espèce focale a montré une forte association positive avec les parterres non clôturés, contrairement à notre prédiction. Nos résultats indiquent que l'impact du cerf sur la végétation lors de récoltes forestières à l'échelle opérationnelle peut avoir une influence considérable sur les densités de certaines espèces aviaires. À notre avis, l'utilisation de clôtures d'exclusion des cerfs après la récolte de bois s'avère un outil de gestion efficace et parfois nécessaire pour qu'on obtienne le maximum d'avantages en matière de foresterie et de faune.

Key words

Browsing; forest management; herbivory; hierarchical distance modeling; ungulates; white-tailed deer

Copyright © 2022 by the author(s). Published here under license by The Resilience Alliance. This article is under a Creative Commons Attribution 4.0 International License. You may share and adapt the work provided the original author and source are credited, you indicate whether any changes were made, and you include a link to the license.

Avian Conservation and Ecology ISSN: 1712-6568