Lek attendance and disturbance at viewing blinds in a small, declining Sharp-tailed Grouse (Tympanuchus phasianellus) population
Fréquentation des leks et dérangement aux postes d'observation chez une petite population de Tétras à queue fine (Tympanuchus phasianellus) en baisse

Charlotte L. Roy, Minnesota Department of Natural Resources
Pamela L. Coy, Minnesota Department of Natural Resources

DOI: http://dx.doi.org/10.5751/ACE-01986-160225

Full Text: HTML   
Download Citation


Abstract

Conservation agencies use viewing blinds at prairie grouse leks as an outreach tool to engage the public. However, in declining bird populations, disturbance at viewing blinds associated with observer arrivals and departures may exacerbate inconsistencies in lek attendance. We studied observer arrivals and departures at public viewing blinds placed at Sharp-tailed Grouse (Tympanuchus phasianellus) lekking areas using trail cameras. We also conducted an experiment to simulate observers arriving late or leaving early from viewing blinds and compared Sharp-tailed Grouse attendance and return times at these treatment leks to the same leks when observers arrived in the dark and left late in the morning as a control. Observers at public blinds arrived later and left earlier than manager-recommended guidelines for utilizing blinds. In experiments, periods during which no birds were in attendance at leks were longer after observer arrivals later in the morning than at controls. However, the return times of returning birds were similar at leks disturbed early, late, and at controls, although fewer birds returned to leks disturbed later in the morning compared to those disturbed early. Return times after observer arrivals were longer than after raptor disturbance and after observer movements within the blind. We did not observe mating or male-female pairs leaving leks together during disturbance treatments but we did at similar times during control observations, despite almost half the time spent at controls. We suggest that disturbances early, when females are more likely to be in attendance, are more likely to disrupt mating than disturbances that occur later, despite fewer males returning to leks disturbed later in the morning. We suggest that managers consider the impacts of human disturbance at viewing blinds in declining populations and potential mating losses that might occur at leks with inconsistent attendance.

Résumé

Les organismes de conservation utilisent les postes d'observation de leks de tétras des prairies comme outil de sensibilisation du public. Cependant, chez les populations d'oiseaux en baisse, le dérangement engendré par les arrivées et les départs d'observateurs aux postes d'observation peut exacerber l'irrégularité de la fréquentation des leks. Nous avons étudié les arrivées et les départs d'observateurs aux postes d'observation publics placés près de leks du Tétras à queue fine (Tympanuchus phasianellus) à l'aide de caméras. Nous avons également mené une expérience pour simuler l'arrivée tardive ou le départ précoce d'observateurs aux postes d'observation et avons comparé les temps de présence et de retour des Tétras à queue fine dans ces postes-traitements aux mêmes postes lorsque les observateurs arrivaient dans l'obscurité et partaient tard le matin comme témoin. Les observateurs aux postes publics sont arrivés plus tard et sont partis plus tôt que ce qui est recommandé par les gestionnaires. Pour les expériences, les périodes pendant lesquelles aucun oiseau n'était présent dans les leks étaient plus longues après l'arrivée des observateurs plus tard dans la matinée que pour les témoins. Toutefois, le temps de retour des oiseaux était similaire dans les leks ayant été dérangés tôt ou tard, et pour les témoins, bien que moins d'oiseaux soient revenus dans les leks ayant été dérangés plus tard dans la matinée que dans ceux ayant été dérangés tôt. Le temps de retour après l'arrivée d'observateurs était plus long qu'après un dérangement par des rapaces ou suite à des mouvements d'observateurs à l'intérieur d'un poste. Nous n'avons pas observé d'accouplement ou de paires mâle-femelle quittant ensemble les leks lors des traitements avec dérangement, mais nous en avons observé lors des observations-témoins, malgré que nous ayons passé près de la moitié du temps aux témoins. Nous croyons que le dérangement tôt le matin, lorsque les femelles sont plus sujettes d'être présentes, est plus susceptible de perturber l'accouplement que le dérangement qui survient plus tard, malgré le fait que moins de mâles retournent dans les leks ayant été dérangés plus tard dans la matinée. Les gestionnaires devraient prendre en compte les impacts du dérangement humain aux postes d'observation chez les populations en baisse et les occasions d'accouplement manquées qui pourraient advenir dans les leks dont la fréquentation est irrégulière.

Key words

dancing grounds; human disturbance; lek; Sharp-tailed Grouse; Tympanuchus phasianellus; viewing blinds

Copyright © 2021 by the author(s). Published here under license by The Resilience Alliance. This article is under a Creative Commons Attribution 4.0 International License. You may share and adapt the work provided the original author and source are credited, you indicate whether any changes were made, and you include a link to the license.

Avian Conservation and Ecology ISSN: 1712-6568