Threatened neotropical birds are big, ecologically specialized, and found in less humanized refuge areas
Les oiseaux néotropicaux menacés sont de grande taille, écologiquement spécialisés, et présents dans des zones protégées moins peuplées

Ricardo A Soto-Saravia, Ecology and Evolutionary Biology, School of Biological Sciences, University of Reading, Whiteknights, Reading. United Kingdom; Laboratorio de Ecología Evolutiva y Filoinformática. Departamento de Zoología, Facultad de Ciencias Naturales y Oceanográficas, Universidad de Concepción. Concepción, Chile
Carla M Garrido-Cayul, Laboratorio de Ecología Evolutiva y Filoinformática. Departamento de Zoología, Facultad de Ciencias Naturales y Oceanográficas, Universidad de Concepción. Concepción, Chile
Jorge Avaria-Llautureo, Centro de Estudios Avanzados en Zonas Áridas, CEAZA, Coquimbo, Chile
Alfonso Benítez-Mora, Universidad Bernardo O'Higgins, Centro de Investigación en Recursos Naturales y Sustentabilidad (CIRENYS), Santiago, Chile
Cristián E Hernández, Laboratorio de Ecología Evolutiva y Filoinformática. Departamento de Zoología, Facultad de Ciencias Naturales y Oceanográficas, Universidad de Concepción. Concepción, Chile; Universidad Católica de Santa María, Arequipa, Perú. Universidad Católica de Santa María, Arequipa, Perú
Manuela González-Suárez, Ecology and Evolutionary Biology, School of Biological Sciences, University of Reading, Whiteknights, Reading. United Kingdom

DOI: http://dx.doi.org/10.5751/ACE-01948-160218

Full Text: HTML   
Download Citation


Abstract

Ecosystem anthropization is a main driver of biodiversity loss, but not all species are equally susceptible. Understanding and preventing biodiversity loss is particularly important in rapidly changing and biodiversity-rich areas like the Neotropics and requires exploring the role of both intrinsic and extrinsic vulnerability drivers. Here, we test how multiple potential intrinsic and extrinsic factors explain vulnerability to extinction in neotropical birds to provide a first insight into what makes these species susceptible to extinction and how they are responding to anthropization. Our analyses included data for 2268 neotropical birds. We characterized extinction risk based on the IUCN Red List categorization and tested the predictive value of seven intrinsic and four extrinsic variables using Bayesian MCMC Phylogenetic Generalized Least-Squares (PGLS) models. As hypothesized, we found higher intrinsic vulnerability to extinction among bigger and more specialized species which have low reproductive output and occupy smaller distribution ranges. Extrinsic drivers were also relevant predictors with more threatened species overlapping largely areas with fewer human activities (lower night light levels and lower human population densities). Our results show that the extinction risk of neotropical birds is correlated with both intrinsic and extrinsic factors. Intrinsic vulnerabilities were as expected associated with narrower, specialized niches and slower life histories. However, risk was not higher in more humanized environments, but instead more at-risk species were found in less disturbed areas that we suggest may represent refuges for birds that previously occurred in wider ranges and have now been excluded from the more anthropized regions. Our results contribute to our understanding of vulnerability predictors in birds and provide a first evaluation of neotropical birds that highlights the complex relationship between human pressure and biodiversity loss.

Résumé

L'anthropisation de l'écosystème est un pilote majeur de la perte de la biodiversité, mais toutes les espèces n'y sont pas autant susceptibles. Il est particulièrement important de comprendre et de prévenir la perte de la biodiversité dans des zones en transformation rapide et riches en biodiversité comme les régions néotropicales. Il faut pour cela explorer le rôle des pilotes intrinsèques et extrinsèques de la vulnérabilité. Nous testons ici la manière dont de multiples facteurs intrinsèques et extrinsèques potentiels explique la vulnérabilité à l'extinction des oiseaux néotropicaux pour fournir un premier aperçu des raisons pour lesquelles ces espèces sont menacées d'extinction et de leur réaction à l'anthropisation. Nos analyses incluaient des données portant sur 2 268 oiseaux néotropicaux. Nous avons caractérisé le risque d'extinction en fonction du classement sur la liste rouge de l'UICN et testé la valeur prédictive de sept variables intrinsèques et de quatre variables extrinsèques en utilisant des modèles MCMC bayésiens de Régression phylogénétique des moindres carrés généralisés (PGLS). Selon les hypothèses utilisées, nous avons constaté une vulnérabilité intrinsèque supérieure à l'extinction parmi les espèces plus grandes et plus spécialisées dont le rendement reproductif est faible et qui occupent des territoires de répartition moins étendus. Les pilotes extrinsèques étaient également des indicateurs pertinents, puisque davantage d'espèces menacées occupent des zones de moindre activité humaine (aux niveaux de luminosité nocturne faibles et à la densité de population humaine réduite). Nos résultats indiquent que le risque d'extinction des oiseaux néotropicaux est corrélé à la fois à des facteurs intrinsèques et extrinsèques. Les vulnérabilités étaient comme prévu associées à des niches plus étroites et spécialisées et à des cycles biologiques plus lents. Toutefois, le risque n'était pas plus élevé dans les environnements plus humanisés, mais davantage d'espèces à risque étaient présentes dans des zones moins perturbées, qui selon nous, pourraient représenter des refuges pour des oiseaux qui occupaient auparavant des territoires plus étendus, mais qui ont maintenant été exclus des régions les plus anthropisées. Nos résultats contribuent à notre compréhension des indicateurs de vulnérabilité des oiseaux et fournissent une première évaluation des oiseaux néotropicaux qui met en évidence la relation complexe entre la pression humaine et la perte de biodiversité.

Key words

anthropic effect; biodiversity loss; conservation; comparative methods; extrinsic features; intrinsic features;

Copyright © 2021 by the author(s). Published here under license by The Resilience Alliance. This article is under a Creative Commons Attribution 4.0 International License. You may share and adapt the work provided the original author and source are credited, you indicate whether any changes were made, and you include a link to the license.

Avian Conservation and Ecology ISSN: 1712-6568