Grassland bird diversity and abundance in the presence of native and non-native grazers
Diversité et abondance des oiseaux de prairie en présence d'herbivores indigènes et non indigènes

Andy J Boyce, Conservation Ecology Center, Smithsonian Conservation Biology Institute, Front Royal, VA U.S.A; Migratory Bird Center, Smithsonian Conservation Biology Institute, Washington DC., USA
Hila Shamon, Conservation Ecology Center, Smithsonian Conservation Biology Institute, Front Royal, VA U.S.A
Kyran E Kunkel, Conservation Science Collaborative; University of Montana; Smithsonian Institution, U.S.A
William J McShea, Conservation Ecology Center, Smithsonian Conservation Biology Institute, Front Royal, VA U.S.A

DOI: http://dx.doi.org/10.5751/ACE-01944-160213

Full Text: HTML   
Download Citation


Abstract

Temperate grassland biomes are globally imperiled, and grassland birds are in precipitous decline as a result. The majority of North America's grassland birds breed on rangelands occupied by domestic cattle, but reintroductions of bison to restore evolutionary grazing patterns are increasingly common. Grassland landscapes in western North America have undergone drastic changes since millions of bison occupied this landscape, and the biodiversity effects of bison on modern rangelands remain poorly understood. Here, we test the biodiversity effects of native versus non-native grazers in the context of a highly diverse grassland bird community on the Northern Great Plains of North America. We compared the effects of 2 different grazing treatments common across the region on avian diversity: seasonally grazed and manually rotated domestic cattle, and year-round, free-moving bison. We also test whether estimated abundances of 11 grassland/steppe obligate songbirds differ between these two management regimes. We found roughly equivalent bird diversity, as measured by species richness and Shannon's diversity index, at sites occupied year-round by bison and seasonally by cattle. We also found no significant effect of grazer type on 9 of 11 grassland songbird species. The two exceptions were Grasshopper Sparrow and Vesper Sparrow, which were more abundant in bison pastures. Our results suggest that both native and non-native grazers can create habitat for a highly diverse assemblage of grassland birds under grazer-specific management regimes.

Résumé

Les biomes des prairies tempérées sont menacés à l'échelle mondiale et par conséquent, les oiseaux de prairie connaissent une diminution accélérée. La majorité des oiseaux de prairie d'Amérique du Nord nichent dans des pâturages occupés par du bétail domestique, mais les réintroductions de bisons visant à rétablir des modèles de pâturage évolutifs sont de plus en plus courantes. Les paysages de prairies dans l'ouest de l'Amérique du Nord ont subi des changements radicaux depuis que des millions de bisons les ont occupés, et les effets du bison sur la biodiversité des grands pâturages contemporains restent mal connus. L'objectif de la présente étude était de tester les effets sur la biodiversité des herbivores indigènes et non indigènes dans le contexte d'une communauté d'oiseaux de prairie très diversifiée dans les Grandes Plaines du Nord de l'Amérique du Nord. Nous avons comparé les effets de deux traitements de broutement différents, communs à toute la région, sur la diversité aviaire : le bétail domestique, broutant de façon saisonnière et soumis à une rotation manuelle, et le bison, qui se déplace librement toute l'année. Nous avons également vérifié si l'abondance de 11 espèces d'oiseaux chanteurs obligatoires des prairies et des steppes différait entre ces deux régimes de gestion. Nous avons trouvé une diversité d'oiseaux à peu près équivalente, mesurée par la richesse des espèces et l'indice de diversité de Shannon, dans les sites occupés toute l'année par les bisons et de façon saisonnière par le bétail. De plus, aucun effet significatif du type d'herbivores sur 9 des 11 espèces d'oiseaux chanteurs des prairies n'a été constaté. Les deux exceptions étaient le Bruant sauterelle et le Bruant vespéral, qui étaient plus abondants dans les pâturages de bisons. Nos résultats indiquent que les herbivores indigènes et non indigènes peuvent créer de l'habitat pour un assemblage très diversifié d'oiseaux de prairie, dans le cadre de régimes de gestion spécifiques aux herbivores.

Key words

bison; cattle; conservation; Northern Great Plains; prairie; restoration; rewilding; songbird

Copyright © 2021 by the author(s). Published here under license by The Resilience Alliance. This article is under a Creative Commons Attribution 4.0 International License. You may share and adapt the work provided the original author and source are credited, you indicate whether any changes were made, and you include a link to the license.

Avian Conservation and Ecology ISSN: 1712-6568