Neotropical bird communities in a human-modified landscape recently affected by two major hurricanes
Des communautés d'oiseaux néotropicaux dans un paysage modifié par l'être humain récemment touché par deux ouragans majeurs

Dallas R. Levey, Posgrado en Ciencias Biológicas, Universidad Nacional Autónoma de México, Mexico City, Mexico;Instituto de Biología, Universidad Nacional Autónoma de México, Mexico City, Mexico
Ian MacGregor-Fors, Red de Ambiente y Sustentabilidad, Instituto de Ecologia, A.C. (INECOL), Veracruz, Mexico; Ecosystems and Environment Research Programme, Faculty of Biological and Environmental Sciences, University of Helsinki, Finland

DOI: http://dx.doi.org/10.5751/ACE-01920-160209

Full Text: HTML   
Download Citation


Abstract

Agriculture affects biodiversity on a global scale and especially in the Neotropics, leading to land-management challenges in which native wildlife is forced to interact with high-contrast landscape matrices. Further, the direct and indirect effects of hurricanes impacting native habitat in human-modified landscapes increases reliance on agricultural areas and high-contrast matrices. To understand how avian communities in a human-modified landscape respond to hurricane disturbance, we evaluated post-hurricane trends in species richness, density, structure, and functional and taxonomic composition in avian communities at tropical dry forest and in three agricultural habitats using point-count surveys. We compared our results to a similar study that took place years before the hurricanes in the study area. Similar to pre-hurricane trends, tropical dry forest provided key habitat for endemic species relative to agricultural areas, and tree orchards continued to serve as key secondary habitat for a high species richness and community evenness. However, tree orchards, along with cattle pastures and crop fields, failed to serve as successful buffers of hurricane disturbance by supporting half the estimated bird density of tropical dry forest. Cattle pasture and crop fields were both relatively species poor and had low community evenness compared to tropical dry forest and tree orchards after the hurricanes. Tropical dry forest had distinct species and feeding guild compositions compared to the agricultural habitats. All habitat types after the hurricanes had higher numbers of granivores and a reduction of carnivores compared to pre-hurricane levels. Land management in the study landscape needs to incorporate strategies that raise the hurricane resilience of agricultural areas while providing resources to support higher species richness and density in agricultural systems. Such strategies include the preservation of native trees and shrubs and allowing for the natural succession of habitat in unused areas in tree orchards, cattle pasture, and crop fields.

Résumé

L'agriculture affecte la biodiversité à l'échelle mondiale et en particulier dans les régions néotropicales, ce qui aboutit à des difficultés en termes de gestion des terres sur lesquelles la faune native est obligée d'interagir avec des modèles de paysages hautement contrastés. En outre, les effets directs et indirects des ouragans sur l'habitat natif dans les paysages modifiés par l'homme augmentent la dépendance vis-à-vis des zones agricoles et des modèles fortement contrastés. Pour comprendre comment les populations aviaires dans un paysage modifié par l'homme réagissent aux perturbations engendrées par les ouragans, nous avons évalué les tendances post-ouragan en matière de richesse des espèces, de densité, de structure et de composition fonctionnelle et taxonomique des populations aviaires dans une forêt tropicale sèche et dans trois habitats agricoles en utilisant des enquêtes de dénombrement. Nous avons comparé nos résultats à ceux d'une étude similaire réalisée quelques années avant les ouragans dans la zone examinée. Tout comme les tendances pré-ouragan, la forêt tropicale sèche offrait un habitat essentiel aux espèces endémiques par rapport aux zones agricoles et trois vergers ont continué à servir d'habitat secondaire clé pour favoriser une grande richesse des espèces et l'égalité des communautés. Toutefois, les vergers, de même que les pâturages et les zones de récolte, ne constituaient pas des tampons efficaces contre les perturbations engendrées par les ouragans : ils n'ont préservé que la moitié de la densité aviaire estimée dans la forêt tropicale sèche. Suite aux ouragans, les pâturages et les champs cultivés étaient tous deux relativement pauvres en espèces et présentaient une faible égalité des communautés par rapport à la forêt tropicale sèche et aux vergers. La forêt tropicale sèche présentait des compositions d'espèces et de groupes trophiques distinctes par rapport aux habitats agricoles. Après les ouragans, tous les types d'habitat présentaient des nombres plus élevés de granivores et une réduction des carnivores par rapport aux niveaux antérieurs aux ouragans. La gestion des terres dans le paysage étudié doit intégrer des stratégies qui augmenteront la résilience des terres agricoles aux ouragans tout en fournissant des ressources aptes à soutenir une richesse et une densité accrues des espèces dans les systèmes agricoles. Ces stratégies comprennent la préservation des arbres et buissons natifs et une succession naturelle des habitats dans les zones inutilisées dans les vergers, les pâturages et les cultures.

Key words

agriculture; avian community; community ecology; natural disasters; Neotropics

Copyright © 2021 by the author(s). Published here under license by The Resilience Alliance. This article is under a Creative Commons Attribution 4.0 International License. You may share and adapt the work provided the original author and source are credited, you indicate whether any changes were made, and you include a link to the license.

Avian Conservation and Ecology ISSN: 1712-6568