Mapping habitat suitability for the Eastern Black Rail throughout its Atlantic coastal range using maximum entropy (MaxEnt)
Cartographie du caractère propice de l'habitat chez le Râle noir de l'Est dans son aire de répartition sur la côte atlantique à l'aide de l'entropie maximale (MaxEnt)

Amberly A Neice, Dept. of Biology, East Carolina University, Greenville, NC, USA
Susan B McRae, Dept. of Biology, East Carolina University, Greenville, NC, USA

DOI: http://dx.doi.org/10.5751/ACE-01919-160123

Full Text: HTML   
Download Citation


Abstract

Modeling a species' distribution can be a powerful tool for predicting the location of additional habitat. Identifying suitable habitat is of critical importance for data-deficient species of conservation concern. The Black Rail (Laterallus jamaicensis), a small marsh bird, is listed as globally endangered. We created a habitat suitability model for the eastern subspecies focusing on the Atlantic coastal plain using eBird data contributed by citizen scientists and environmental data from the Esri databank using a maximum entropy model framework. The map generated from the model indicated habitat suitability in areas known for Black Rail occupation and predicted other suitable sites. Environmental factors that best predicted Black Rail presence were flooded areas with shrub and herbaceous vegetation, proximity to water, and flat plains. These environmental associations were congruent with characteristics of high marsh, emphasizing its importance for the species. Black Rails have been found to occupy this habitat type in the coastal part of their range. Habitat association studies conducted in other parts of the species' range that focused on smaller areas and used presence/absence survey data collected via species-targeted callback surveys identified similar habitat characteristics. Our habitat suitability model thus adds to a growing list of studies using distribution data from public databases with significant power to predict occupancy over a landscape scale. The map generated by this model will inform land management decisions and habitat restoration efforts.

Résumé

La modélisation de la répartition d'une espèce peut être un outil puissant pour prédire l'emplacement d'habitat additionnel. L'identification d'habitats propices est d'une importance capitale chez les espèces préoccupantes en matière de conservation et pour lesquelles les données sont insuffisantes. Le Râle noir (Laterallus jamaicensis), un petit oiseau de marais, est classé comme étant en danger au niveau mondial. Nous avons créé un modèle du caractère propice de l'habitat pour la sous-espèce de l'Est en nous concentrant sur la plaine côtière de l'Atlantique, à partir de données eBird fournies par des citoyens et de données environnementales provenant de la banque de données Esri, en utilisant un modèle d'entropie maximale. La carte générée à partir du modèle montre le caractère propice de l'habitat dans des zones connues pour être fréquentées par le Râle noir et prédit d'autres sites adéquats. Les facteurs environnementaux qui prédisaient le mieux la présence du Râle noir étaient les zones inondées avec une végétation arbustive et herbacée, la proximité de l'eau et les plaines sans relief. Ces associations environnementales correspondaient aux caractéristiques de hauts marais, soulignant du même coup leur importance pour l'espèce. On a constaté que le Râle noir occupait ce type d'habitat dans la partie côtière de son aire de répartition. Des études d'association d'habitats menées dans d'autres parties de l'aire de répartition de l'espèce, qui se sont concentrées sur des zones plus petites et ont utilisé des données de présence/absence recueillies au moyen de relevés réalisés avec des enregistrements sonores de l'espèce, ont identifié des caractéristiques d'habitat similaires. Notre modèle du caractère propice de l'habitat s'ajoute donc à une liste croissante d'études utilisant des données de répartition provenant de bases de données publiques et dont la capacité à prédire la présence à l'échelle du paysage est élevée. La carte générée par ce modèle permettra d'éclairer les décisions qui seront prises quant à la gestion des territoires et les activités de restauration des habitats.

Key words

bird conservation; citizen science; ecological niche model; marshbird; Rallidae; species distribution

Copyright © 2021 by the author(s). Published here under license by The Resilience Alliance. This article is under a Creative Commons Attribution 4.0 International License. You may share and adapt the work provided the original author and source are credited, you indicate whether any changes were made, and you include a link to the license.

Avian Conservation and Ecology ISSN: 1712-6568