Marbled Murrelet nest site selection at three fine spatial scales
Sélection des sites de nidification du Guillemot marbré à trois échelles spatiales fines

Thomas E. Hamer, Hamer Environmental
Kim Nelson, Oregon State University, Department of Fisheries and Wildlife, Corvallis OR
Jay Jones, Weyerhaeuser Company, Seattle, WA
Jake Verschuyl, National Council for Air and Stream Improvement

DOI: http://dx.doi.org/10.5751/ACE-01883-160204

Full Text: HTML   
Download Citation


Abstract

We implemented a unique tree-climbing effort to examine nesting-habitat selection of Marbled Murrelets (Brachyramphus marmoratus) in managed forest stands of Washington and Oregon during 1996–1999. Researchers climbed over 3000 trees to search for old and active murrelet nests during the breeding season (May–Sept.) in a random sample of stands known to be occupied by murrelets. Within these stands, characteristics of murrelet nest sites and non-nest sites were measured at three fine spatial scales: nest limb or platform, nest tree, and nest-site or forest patch (0.5 ha). We report results of a Bayesian hierarchical logistic regression model using three covariates at each of the three fine spatial scales. All three branch/platform scale covariates positively predicted nest occupancy with higher probabilities of nesting occurring at branches/platforms with higher horizontal cover, larger platform diameters, and higher moss cover. Tree scale characteristics associated with higher probabilities of nesting included higher platform counts and higher moss depth. Effect of tree diameter on probability of nesting was unclear. At the patch scale, lower probability of nesting occurred for stands with higher densities of trees with platforms. This unexpected relationship may be due in part to decreasing likelihood of observing a nest on a given platform when there are more platforms in a patch. Variation in tree size and percent canopy cover at the patch scale showed no clear association with nest selection at the patch scale. The prevalence of nests in Dwarf Mistletoe-infected hemlock trees may have partially obfuscated the effect of tree diameter on probability of encountering a nest in portions of our study area. Fine scale conservation efforts for Marbled Murrelets may include recruiting or retaining trees with larger numbers of platforms, large branches with high percentages of moss cover and horizontal cover, and younger trees with platforms created by Dwarf Mistletoe deformities.

Résumé

Nous avons déployé beaucoup d'effort pour grimper aux arbres afin d'examiner la sélection des habitats de nidification des Guillemots marbrés (Brachyramphus marmoratus) dans les peuplements forestiers aménagés de l'État de Washington et de l'Oregon de 1996 à 1999. Les investigateurs ont grimpé dans plus de 3000 arbres pour chercher des nids de guillemots, abandonnés ou actifs, pendant la saison de nidification (mai-sept) selon un échantillonnage aléatoire de peuplements connus pour être occupés par des guillemots. Dans ces peuplements, les caractéristiques des sites de nidification ou de non-nidification des guillemots ont été mesurées à trois échelles spatiales fines : branche ou plateforme de nidification, arbre de nidification et site de nidification ou îlot forestier (0,5 ha). Nous présentons les résultats d'un modèle de régression logistique hiérarchique bayésien incorporant trois covariables à chacune des trois échelles. Les trois covariables à l'échelle de la branche/plateforme ont prédit positivement l'occupation des nids, la probabilité la plus élevée de nidification à cette échelle s'avérant être en présence d'un couvert horizontal plus élevé, d'un diamètre de plateforme plus grand et d'un couvert de mousses plus important. À l'échelle de l'arbre, les caractéristiques associées à une probabilité plus élevée de nidification comprenaient un nombre plus élevé de plateformes et une plus grande épaisseur de mousses. L'effet du diamètre des arbres sur la probabilité de nidification était incertain. À l'échelle de l'îlot, la probabilité de nidification était plus faible dans les peuplements présentant une plus grande densité d'arbres avec des plateformes. Cette relation inattendue peut être en partie explicable à la diminution de la probabilité d'observer un nid sur une plateforme donnée lorsqu'il y a plus de plateformes dans l'îlot. La variabilité de la taille des arbres et du pourcentage de couvert forestier à l'échelle de l'îlot n'a pas permis d'obtenir une association nette de la sélection des nids à cette échelle. La fréquence plus élevée de nids dans les pruches attaquées par le faux-gui peut avoir partiellement masqué l'effet du diamètre des arbres sur la probabilité de trouver un nid dans certaines parties de notre zone d'étude. Les activités de conservation à l'échelle fine destinées aux Guillemots marbrés devraient comprendre le recrutement ou la conservation d'arbres ayant un plus grand nombre de plateformes, de grosses branches au pourcentage élevé de couvert de mousses et de couvert horizontal, et d'arbres plus jeunes ayant des plateformes issues de déformations causées par le faux-gui.

Key words

Brachyramphus marmoratus; forest management; habitat selection; Marbled Murrelet; nest-site characteristics; nesting ecology; Oregon; tree climbing; Washington

Copyright © 2021 by the author(s). Published here under license by The Resilience Alliance. This article is under a Creative Commons Attribution 4.0 International License. You may share and adapt the work provided the original author and source are credited, you indicate whether any changes were made, and you include a link to the license.

Avian Conservation and Ecology ISSN: 1712-6568