Selecting Focal Songbird Species for Biodiversity Conservation Assessment: Response to Forest Cover Amount and Configuration
Sélection d’espèces de passereaux spécialistes pour l’évaluation de la conservation de la biodiversité : réaction à la configuration et l’étendue du couvert forestier

Robert S. Rempel, Centre for Northern Forest Ecosystem Research, Ontario Ministry of Natural Resources;Faculty of Forestry and Forest Environment, Lakehead University

DOI: http://dx.doi.org/10.5751/ACE-00140-020106

Full Text: HTML   
Download Citation


Abstract

Conservation of biodiversity is now a firmly entrenched objective of sustainable forest management, and emulating natural disturbance has been widely adopted as a conservation strategy. Yet the foundation for this approach is still very much a hypothesis based on first principles, and there has been little rigorous testing of the approach. In addition, practical constraints mean that the full range and character of natural patterns can never be implemented, so decisions must still be made in setting forest management targets and levels. An alternative, but complementary approach is to select a focal group of species and use their habitat requirements to define the range of conditions that should be maintained on the landscape. In this study, I used a balanced factorial sample design to test the effect of landscape vs. local scale factors for explaining relative abundance of 30 forest songbird species in boreal Ontario, and then examined components of variance, and used multivariate analysis and logistic regression to describe these relationships in more detail. Based on statistically defendable inferences and habitat model coefficients, 13 species were selected, with habitat associations ranging from high to low edge density, homogeneous to heterogeneous forest matrix, hardwood to softwood dominated overstory, young to old stands, and open to closed canopy. I found that variations in amount and configuration of mature forest cover had relatively little influence on the overall boreal forest songbird community, but that individual species differ in their response to these variables. To be successful, biodiversity conservation strategies must emulate the patterns created through natural disturbance by maintaining the full range of forest cover homogeneity and heterogeneity on the landscape. The habitat requirements for Alder Flycatcher, Black-and-white Warbler, Bay-breasted Warbler, Blackburnian Warbler, Brown Creeper, Common Yellowthroat, Chestnut-sided Warbler, Least Flycatcher, Ovenbird, Red-breasted Nuthatch, Red-eyed Vireo, Winter Wren, and White-throated Sparrow describe a broad range of habitat conditions that, at a minimum, describe necessary coarse-filter conditions to sustain the boreal songbird community in Ontario. This suite of species can also serve in developing a “bioassay” to evaluate the effectiveness of forest policy to conserve biodiversity through emulation of natural disturbance.

Résumé

La conservation de la biodiversité est maintenant un objectif solidement établi de l’aménagement durable des forêts et l’imitation des perturbations naturelles a largement été adoptée en tant que stratégie de conservation. Toutefois, cette approche, qui se fonde sur une hypothèse établie sur des principes de base, a rarement fait l’objet de tests rigoureux. De plus, des contraintes pratiques font que l’éventail complet et le caractère même des patrons naturels ne peuvent jamais être reproduits, si bien que les décisions doivent encore être prises en fonction d’objectifs et de niveaux d’aménagement forestier. Une approche alternative, mais complémentaire, consiste à sélectionner un groupe d’espèces spécialistes et à utiliser leurs exigences en termes d’habitat afin de définir la gamme des conditions qui devraient être maintenues dans le paysage. Dans cette étude, j’ai utilisé un plan d’échantillonnage factoriel équilibré pour tester quels sont les facteurs, à l’échelle du paysage et à l’échelle locale, qui pourraient expliquer l’abondance relative de 30 espèces de passereaux forestiers dans le nord de l’Ontario. J’ai ensuite examiné les composantes de la variance, puis utilisé l’analyse multivariable et la régression logistique afin de décrire ces relations de façon plus détaillée. Treize espèces ont été sélectionnées sur la base d’inférences statistiquement valables et de coefficients de modèles d’utilisation de l’habitat. Les variables de l’habitat et leurs caractéristiques étaient les suivantes : la densité de la bordure (d’élevée à faible), la matrice forestière (d’homogène à hétérogène), la composition de la strate arborescente (de feuillue à résineuse), l’âge du peuplement (de vieux à jeune) et la densité de la voûte (d’ouverte à fermée). J’ai constaté que les variations dans l’étendue et la configuration du couvert forestier des forêts matures avaient relativement peu d’influence sur l’ensemble de la communauté de passereaux, mais que l’effet de ces variables fluctuait selon les espèces. Pour être efficaces, les stratégies de conservation de la biodiversité doivent imiter les patrons créés par les perturbations naturelles, en maintenant l’éventail complet de l’homogénéité et de l’hétérogénéité du couvert forestier du paysage. Les exigences en termes d’habitat requises par le Moucherolle des aulnes, la Paruline noir et blanc, la Paruline à poitrine baie, la Paruline à gorge orangée, le Grimpereau brun, la Paruline masquée, la Paruline à flancs marron, le Moucherolle tchébec, la Paruline couronnée, la Sittelle à poitrine rousse, le Viréo aux yeux rouges, le Troglodyte mignon et le Bruant à gorge blanche correspondent à un vaste éventail de conditions qui, à un seuil minimum, définissent les conditions nécessaires du filtre brut pour soutenir la communauté boréale de passereaux en Ontario. Ce groupe d’espèces peut aussi servir à développer un « test biologique » afin d’évaluer l’efficacité des politiques forestières dans la conservation de la biodiversité au moyen de l’imitation des perturbations naturelles.

Key words

boreal; calibration; configuration; discrimination; focal species; forest management; forest songbird; habitat models; niche; Ontario; multiple scale; resilience; resource selection function; spatial

Copyright © 2007 by the author(s). Published here under license by The Resilience Alliance. This article is under a Creative Commons Attribution 4.0 International License. You may share and adapt the work provided the original author and source are credited, you indicate whether any changes were made, and you include a link to the license.

Avian Conservation and Ecology ISSN: 1712-6568