Influence of call broadcast timing within point counts and survey duration on detection probability of marsh breeding birds
Influence du moment de diffusion d'enregistrements de chant pendant un point d'écoute et de la durée du point d'écoute sur la probabilité de détection d'oiseaux de marais nicheurs

Douglas C. Tozer, Bird Studies Canada
C. Myles Falconer, Bird Studies Canada
Annie M. Bracey, Natural Resources Research Institute, University of Minnesota Duluth
Erin E. Gnass Giese, Cofrin Center for Biodiversity, University of Wisconsin-Green Bay
Gerald J. Niemi, Natural Resources Research Institute, University of Minnesota Duluth; Department of Biology, University of Minnesota Duluth
Robert W. Howe, Cofrin Center for Biodiversity, University of Wisconsin-Green Bay; Department of Natural and Applied Sciences, University of Wisconsin-Green Bay
Thomas M. Gehring, Department of Biology and Institute for Great Lakes Research, Central Michigan University
Christopher J. Norment, Department of Environmental Science and Ecology, The College at Brockport, State University of New York

DOI: http://dx.doi.org/10.5751/ACE-01063-120208

Full Text: HTML   
Download Citation


Abstract

The Standardized North American Marsh Bird Monitoring Protocol recommends point counts consisting of a 5-min passive observation period, meant to be free of broadcast bias, followed by call broadcasts to entice elusive species to reveal their presence. Prior to this protocol, some monitoring programs used point counts with broadcasts during the first 5 min of 10-min counts, and have since used 15-min counts with an initial 5-min passive period (P1) followed by 5 min of broadcasts (B) and a second 5-min passive period (P2) to ensure consistency across years and programs. Influence of timing of broadcasts within point counts and point count duration, however, have rarely been assessed. Using data from 23,973 broadcast-assisted 15-min point counts conducted throughout the Great Lakes–St. Lawrence region between 2008 and 2016 by Bird Studies Canada’s Marsh Monitoring Program and Central Michigan University’s Great Lakes Coastal Wetland Monitoring Program, we estimated detection probabilities of individuals for 14 marsh breeding bird species during P1B compared to BP2, P1 compared to P2, and P1B compared to P1BP2. For six broadcast species and American Bittern (Botaurus lentiginosus), we found no significant difference in detection during P1B compared to BP2, and no significant difference in four of the same seven species during P1 compared to P2. We observed small but significant differences in detection for 7 of 14 species during P1B compared to P1BP2. We conclude that differences in timing of broadcasts causes no bias based on counts from entire 10-minute surveys, although P1B should be favored over BP2 because the same amount of effort in P1B avoids broadcast bias in all broadcast species, and 10-min surveys are superior to 15-min surveys because modest gains in detection of some species does not warrant the additional effort. We recommend point counts consisting of 5 min of passive observation followed by broadcasts, consistent with the standardized marsh bird protocol, for surveying marsh breeding birds.

Résumé

Le Protocole normalisé de surveillance des oiseaux de marais d'Amérique du Nord recommande d'effectuer des points d'écoute consistant en une période d'écoute passive de 5 minutes, pour qu'il n'y ait aucun biais associé à la diffusion d'enregistrements de chant, suivie de diffusions d'enregistrements destinées à inciter les espèces discrètes à révéler leur présence. Avant l'instauration de ce protocole, certains programmes de surveillance préconisaient des points d'écoute comprenant la diffusion d'enregistrements durant les 5 premières minutes d'une période d'écoute de 10 minutes, et avaient ensuite privilégié des points d'écoute de 15 minutes, consistant en une période initiale d'écoute passive de 5 minutes (P1), suivie de 5 minutes de diffusion d'enregistrements (B), puis d'une seconde période d'écoute passive de 5 minutes (P2) afin d'assurer une constance entre les années et les programmes. Toutefois, l'influence du moment de la diffusion d'enregistrements de chant pendant un point d'écoute et celle de la durée du point d'écoute ont rarement été évaluées. Au moyen des résultats de 23 973 points d'écoute de 15 minutes, qui comprenaient de la diffusion d'enregistrements et ont été réalisés dans la région des Grands Lacs-Saint-Laurent entre 2008 et 2016 dans le cadre du Programme de surveillance des marais d'Études d'Oiseaux Canada et du Great Lakes Coastal Wetland Monitoring Program de la Central Michigan University, nous avons estimé la probabilité de détection d'individus appartenant à 14 espèces d'oiseaux de marais nicheurs durant P1B comparativement à BP2, P1 comparée à P2, et P1B comparée à P1BP2. Pour 6 espèces pour lesquelles des enregistrements de chant ont été diffusés et le Butor d'Amérique (Botaurus lentiginosus), nous n'avons pas trouvé de différence de détection durant P1B comparée à BP2, ni de différence significative pour 4 des mêmes 7 espèces durant P1 comparée à P2. Nous avons observé des différences de détection petites mais significatives pour 7 des 14 espèces durant P1B comparée à P1BP2. Nous arrivons à la conclusion que le moment choisi pour diffuser les enregistrements de chant pendant un point d'écoute ne cause pas de biais d'après les dénombrements obtenus dans un point d'écoute de 10 minutes, même si P1B devrait être privilégiée à BP2 parce que le même effort dans P1B permet d'éviter le biais de diffusion d'enregistrements pour toutes les espèces pour lesquelles on a diffusé des enregistrements, et que les points d'écoute de 10 minutes sont préférables à ceux de 15 minutes, car le gain modeste dans la détection de certaines espèces réalisé avec ces derniers ne vaut pas l'effort additionnel. Pour dénombrer les oiseaux de marais nicheurs, nous recommandons d'effectuer des dénombrements par point d'écoute consistant en 5 minutes d'écoute passive suivie de diffusions d'enregistrements, conformément au protocole normalisé des oiseaux de marais.

Key words

audio lures; Bird Studies Canada’s Marsh Monitoring Program; call broadcasts; Central Michigan University’s Great Lakes Coastal Wetland Monitoring Program; Standardized North American Marsh Bird Monitoring Protocol

Copyright © 2017 by the author(s). Published here under license by The Resilience Alliance. This article is under a Creative Commons Attribution 4.0 International License. You may share and adapt the work provided the original author and source are credited, you indicate whether any changes were made, and you include a link to the license.

Avian Conservation and Ecology ISSN: 1712-6568